top of page
Rechercher

Mon corps

Longtemps je t’ai détesté, ignoré et abandonné Tu t’es transformé à l’adolescence J’avais honte de cette poussée Je t’ai caché, dénigré car tu m’offrais formes et vergetures Je t’ai camouflé sous des tonnes de vêtements Raser les murs, te dissimuler

Nous ne nous comprenions pas Mon mental refusait de cohabiter Tes envies toujours décalées

Une guerre s’est déclarée Tu as indéniablement gagné Les douleurs t’ont martelé Le corps médical t’a marqué Ta dignité déchiquetée

Il a fallu du temps pour apprendre à se réconcilier C’est toujours un travail inachevé Mais « shooter » t’a tellement aidé

Te regarder, te libérer, t’accepter Te laisser capturer par la douceur d’un regard Te sentir valorisé, mis en beauté Se mettre à nu m’a transporté dans une légèreté Apprendre à t’aimer est devenu une priorité


Angélique Rigaud




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Oser

Comments


bottom of page